Aux alentours Bordeaux

LE MOULLEAU, UN QUARTIER A PART ENTIERE

20 septembre 2017

C’est le troisième jour consacré à notre belle station balnéaire et aujourd’hui je vais vous montrer l’endroit que je préfère le plus : le Moulleau. Lorsque je l’ai découvert en 2013, j’en suis littéralement tombée amoureuse. Je m’en souviens comme si c’était hier… Nous étions en voiture, et nous nous rendions à une plage lorsque nous sommes passées, ma mère et moi, devant une petite allée avec au bout de celle-ci un bâtiment coloré… rose ! J’ai toute de suite dit à ma mère de faire demi-tour pour l’admirer de plus près. Malheureusement ce n’était plus possible alors nous avions abandonné. Seulement pour cette fois-ci puis que le soir même, nous recherchions cet endroit (apparemment sublime) sur la carte de l’Office de Tourisme. Bingo nous l’avons trouvé il s’agit du quartier du Moulleau !

Le lendemain matin, nous étions déterminé à retrouver cet endroit. Et lorsque ce fut le cas, nous étions tellement heureuse. Le sourire ne quittait pas notre visage et nos yeux ne cessaient de briller. Mais pourquoi tant d’engouement ? Pourquoi tant de bonheur simplement en découvrant un quartier ? Vous le comprendrez vous aussi lorsque vous irez, mais en attendant je vais essayer de vous procurer un petit instant de bonheur de part mes photos et cet article.

Le quartier du Moulleau se situe à l’extrême ouest d’Arcachon. Il est particulièrement apprécié des artistes, pour son cadre naturel et authentique.

Dès le début du XXème siècle, le Moulleau charmait déjà les touristes de la bonne société venus pour profiter du grand air ou s’adonner au plaisir des chasses à coure.

Ce quartier est né sous l’impulsion de deux Bordelais, Messieurs Gangeneuve et Papin. Après avoir acheté 32 hectares de terrain, ils font appel à l’architecte Louis Garros pour construire une chapelle qu’ils confient aux Dominicains : l’église Notre Dame des Passes, située sur les hauteurs du quartier. Son style byzantin et toscan ainsi que la qualité de ses fresques en font un lieu unique. Les abords de l’église sont agrémentés d’un square en 1933. Une vierge sculptée y est installée en 1958.

Aujourd’hui, le Moulleau mêle boutiques et cafés. Sa promenade piétonne, avec son canon en bronze, provenant de la batterie mise en place par Napoléon 1er à l’époque du blocus continental ainsi que sa jetée, en font un lieu de rendez-vous incontournable !

 

L’église Notre Dame des Passes

Voici donc ce qui m’a immédiatement séduit : l’église Notre Dame des Passes. N’est-elle pas magnifique ? Je pense que ce qu’il me plait chez elle, en plus de son originale architecture, c’est sa situation. En effet, elle est édifiée sur une haute dune. Cela lui donne du caractère et de l’emprise sur le village.

Comme je le disais un peu plus haut, les entrepreneurs bordelais Messieurs Grangeneuve et Papin, projetèrent de créer une nouvelle station climatique. Ils proposèrent aux dominicains de faire des dons pour construire cette chapelle. La condition ? Ils devaient en échange s’assurer au service du culte.

Construite par l’architecte Louis Garros, la chapelle est inaugurée le 24 mai 1864 par le cardinal Donnet, puis officiellement cédée à quatre pères dominicains le 7 décembre 1875. Cependant, leur ordre religieux n’étant alors pas autorisé, la chapelle fut fermée en 1880.

La société anonyme et immobilière du Moulleau (rebaptisée par la suite Les Pêcheries de l’océan) qui détenait les droits de Messieurs Grangeneuve et Papin, en revendique dès lors la propriété. Elle obtient finalement gain de cause et loue pour un temps Notre-Dame-des-Passes à l’archevêché, avant d’en faire don à l’association diocésaine en janvier 1927. L’année suivante, la chapelle est agrandie par Alexandre Garros, fils Louis Garros, et érigée en église paroissiale.

Notre Dame des Passe est de style grec orthodoxe, en souvenir des églises byzantines que les pères dominicains visitent au cours de leurs missions. Elle possède à l’origine deux clochers en forme de dômes recouverts de nombreux ornements, remplacés par de simples toits en terrasse lors de l’agrandissement du bâtiment. L’intérieur de l’édifice, restauré en 1993, est tout aussi impressionnant. Quatre-vingts anges peints chantent notamment la gloire de Dieu dans la nef et le chœur.

Chéri, si tu passes par là, et si on se disait oui dans cette charmante église? A MEDITER…

Le village 

Passons maintenant au village du Moulleau. J’ai très peu de photos à partager avec vous, car il y a souvent du monde dans ce quartier et je n’aime pas prendre des photos lorsqu’il y a des gens. Il faudra que j’y retourne à l’occasion en hors saison pour faire quelques clichés.

En attendant il faut savoir que le quartier regorge de boutiques et de bars/restaurants. C’est vraiment très sympa de s’y promener entre amis, en famille ou en amoureux. Il fait bon vivre, c’est calme la journée et le soir il y a beaucoup d’ambiance. Notamment grâce aux deux bars qui sont en bout de la rue qui mène à l’église : le bar de l’oubli et le Bachus.

Coté shopping il y a de quoi faire ! Objets déco, cadeaux, souvenirs, prêt-à-porter, accessoires, photographies, maillots de bain… Vous aurez le choix ! Voici donc mes boutiques préférées :

Pour la décoration, le magasin Zig et Puces II : Page Facebook. J’y reste en général 30 minutes alors que la boutique n’est pas grande. Mais il y a tellement de belles choses que je ne sais plus où donner de la tête. Entre la vaisselle, les lanternes, les cadres, les luminaires, les tapis, les bougies, les coussins, et la décoration… C’est simple tout me plait. Il y en a pour tous les prix. Ne vous arrêtez pas sur les grosses pièces à quelques centaines d’euros, vous risqueriez de vous faire du mal ! J’ai déjà ramené plusieurs bols (parfaits pour l’apéro), des dessous de verres (en forme de poisson) et des verres (idéal pour le punch). Il y a beaucoup d’objets sur le thème marin mais aussi des objets modernes et dans l’air du temps.  250 Boulevard de la Côte d’Argent

Pour la mode et les accessoires, je vous dirige vers la petite boutique Pia Pia, où vous trouverez des hauts sympas, des jupes, des tuniques, des shorts, des vestes mais aussi des chaussures, des sacs à main, des bijoux, des montres, des ceintures… Bref, de tout ! Niveau prix cela varie beaucoup. Vous pouvez avoir une veste à 150 euros comme un top à franges à 15 euros.  236 Boulevard de la Côte d’Argent

Pour le beachwear et le swimwear, direction Kiwi  ! Sacs de plage , panier, pochettes, espadrilles, casquettes, serviettes, foutas, lunettes, et maillots de bain, il n’y a pas de doute c’est bien ici que ça se passe. Les prix restent tout de même élevés mais vous trouverez bien comme moi, une paire de solaires à moins de 20 euros ! 7 avenue Notre Dame des Passes

Un soir sur le front de mer 

Mais le Moulleau ne s’arrête pas là ! Après l’église et après les petites ruelles, direction le front de mer ! C’est le spot idéal pour passer un agréable moment en dégustant une glace. Une bonne adresse ? Je vous conseille vivement O Sorbet d’Amour, situé au 5 avenue Notre Dame des Passes. Cette chaîne très réputée a démarré en 1935 avec cette boutique ! N’est-ce pas incroyable de savourer une glace artisanale dans la toute première boutique !

Au bout de l’avenue vous retrouverez la jetée du Moulleau, où la navette vient vers vous récupérer pour vous emmener soit au Cap Ferret, soit dans le centre d’Arcachon. C’est très pratique car cela vous évite de circuler en voiture. Et dieu sait que c’est difficile de se garer au Moulleau (point très important à prendre en compte !).

En plus de la plage, vous avez la possibilité de déjeuner ou dîner face au bassin ! Deux restaurants se partagent une mini place occupée par un canon. Vestige des armées de Napoléon Ier, il est le reste des anciennes défenses du « Fort de La Roquette », un souvenir des guerres maritimes contre les Anglais. C’est une preuve de l’intérêt de protéger les côtes à chaque guerre. Cette pièce d’artillerie en bronze fut retrouvée lors de la construction du Grand Hôtel en 1899. A cette époque, comme aujourd’hui, on posait en famille sur le Canon qui était situé sur le sable devant le Grand-Hôtel du Moulleau.

Les restaurants Le Cap et Le Royal Moulleau sont situés face à la jetée du Moulleau. Ils bénéficient d’un point de vue privilégié face au phare du Cap Ferret (que l’on aperçoit également lorsque nous sommes en haut des marches devant l’église Notre Dame des Passes), près de la dune du Pyla que l’on peut admirer lorsque l’on s’avance sur la jetée.

Le Cap

Le Cap, restaurant à Arcachon

Depuis plus de 27 ans, le restaurant familial du Cap vous propose une cuisine traditionnelle. Paella, assiette de fruits de mer, pizza, viandes et les traditionnelles moules frites (plusieurs saveurs) qu’on ne présente plus ! Les plats de la carte sont faits maison et élaborés à partir de produits bruts et régionaux, qui garantissent des aliments frais et de qualité.

 Ambiance conviviale assurée ! Malgré ses nombreuses tables je vous conseille de réserver à l’avance.

Le Royal Moulleau

Le Royal Moulleau

Le Royal Moulleau est un café-restaurant où vous pouvez déguster une cuisine raffinée dans la partie restaurant. Découvrez les suggestions du chef ainsi que l’arrivage de poissons frais de la criée.

Ce restaurant propose également de découvrir le côté Pizzeria Trattoria, qui raviront petits et grands avec ses pizzas gourmandes, des pâtes, escalopes et d’autres suggestions du chef.

Pensez là aussi à réserver pour le côté restaurant ! Le côté pizzeria fonctionne sans réservation.

En dehors des horaires de service le restaurant met à votre disposition une carte, pour un café ou un rafraîchissement pour les matins et les après-midi ensoleillés.

 

 

Accès 

Le Moulleau 33120 Arcachon

 

Ce que nous avons aimé 

Son authenticité

Ses boutiques

Ses bars-restaurants

La convivialité de ce quartier

 

Informations

Attention aux flics ! Il est important de mettre un ticket pour stationner. Les agents municipaux font très régulièrement des rondes et il arrive souvent que les horodateurs ne fonctionnent pas. Je vous conseille d’aller tout de même à l’horodateur le plus proche afin de récupérer un ticket. De mémoire il y en a un au pied de l’église sur le parking de 30 places, et un autre sur la route principale Boulevard de la côte d’argent juste avant le magasin Zig et Puces II.

Il est très difficile de se garer dans ce quartier. Pour le monde qui rend visite au Moulleau, il y a très peu de places. Soyez patients, et faites le tour plusieurs fois !

 

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire