Aux alentours Bordeaux

LE PARC MAURESQUE ET L’OBSERVATOIRE SAINTE CECILE (ARCACHON)

21 septembre 2017

C’est le quatrième jour de notre semaine spéciale Arcachon ! Après avoir fait une balade en bus et une balade en bateau, c’est l’heure de la balade à pieds ! La ville n’est pas très grande et c’est agréable de pouvoir tout faire en marchant. Et c’est en me promenant dans le centre ville que j’ai trouvé un superbe parc : le parc Mauresque. Et je ne vous parle pas de la suite, tout simplement extraordinaire…

Le parc Mauresque

En réalité j’ai découvert ce parc par hasard. Je connaissais son existence mais je ne savais pas où il était situé. Et c’est un jour d’août, (le jour où nous avons recueilli Dali) où je me promenais seule pendant que Max était en train de faire un foot avec des copains que je l’ai découvert. J’ai vraiment apprécié ma petite balade en solitaire : il faisait beau et encore frais puisqu’il était 10h00, les oiseaux chantaient, la rosée du matin s’apercevait encore sur les feuilles des plantes… Je n’avais plus qu’à respirer ce bon air et faire quelques clichés.

Le parc s’étend sur une surface de 4 hectares, rien que ça ! Ce sont les architectes-paysagistes Frusique et Claverie qui l’ont créé sous le Second Empire. Il tient son nom du casino ouvert en 1863 qui servait de distraction pour les vacanciers et pour les malades. Mais en 1879, celui-ci a pris feu. Pour avoir une idée du lieu où se situait le casino, il suffit de trouver au sein du parc, une magnifique pinasse. Vous savez le bateau symbole du bassin ? Le seul souvenir qui reste de l’existence de ce casino est la maquette située à côté de l’ascenseur, dans le parc.

D’ailleurs c’est bien cet ascenseur qui m’a donné envie de me rapprocher de ce lieu. En fait il s’agit plutôt d’une petite tour blanche qui surplomb le centre-ville. J’étais loin de m’imaginer qu’il s’agissait d’un ascenseur ! A l’époque il y avait un funiculaire qui permettait de passer de la ville d’hiver à la ville d’été. Mais depuis 1948, c’est cet ascenseur qui a été mis en service et je dois avouer qu’il est bien pratique (surtout pour les poussettes!).

Le parc est ensuite cédé en 1879 à la commune d’Arcachon et transformé en arboretum en 1992. Dessiné dans l’esprit des parcs anglais, vous apercevrez une succession d’allées courbes qui alternent entre parterres gazonnés, massifs fleuris, arbustes et cascades dans les rochers. A cet ensemble s’ajoutent un kiosque du XIXème siècle (il est trop beau!), un jardin d’enfants, un boulodrome et un théâtre de plein air où se déroulent des animations. Niveau plantes, vous retrouverez beaucoup d’espèces variées  : palmiers, pins maritimes, Ginkgo Biloba, arbres fruitiers (mûriers, noisetiers), arbustes, plantes vivaces… ainsi qu’une roseraie créée en 1987.

 

Le parc est ouvert en hiver de 08h00 à 19h30 et l’été de 07h00 à 22h00. L’entrée est évidemment gratuite, tout comme l’accès à l’ascenseur, situé Place du 8 mai, qui est ouvert 7 jours sur 7.

 

Le belvédère 

En sortant du parc Mauresque, je me suis rappelée de la visite de la ville en bus : le guide nous avait appris qu’il y avait à côté du parc, un belvédère qui offrait une vue magnifique sur la ville. J’ai donc suivi mon instinct et mon super sens de l’orientation jusqu’à découvrir le panneau indiquant le belvédère. J’étais donc sur le bon chemin.

Avant d’arriver au belvédère, appelé aussi observatoire de Sainte Cécile, vous arriverez devant la passerelle de Saint Paul qui permet d’enjamber une hauteur impressionnante entre la dune de Sainte Cécile et la dune de Saint Paul. Le panoramique offert au bout de l’escalier est tout simplement splendide et vous ouvre un autre regard sur l’île aux oiseaux et tout le Bassin d’ Arcachon. Imaginez donc la vue une fois arrivé tout en haut du belvédère !

Justement parlons-en ! Il s’agit d’une tour métallique surplombée d’une plate forme d’observation, culminant à 25 mètres de hauteur. Composé d’un escalier en collimation conçu par l’architecte ingénieur Paul Régnauld accompagné de Gustave Eiffel en 1863, l’observatoire Sainte Cécile possède la particularité d’être composé d’un seul filin métallique tendu de l’extérieur de l’escalier avec pour conséquence de voir la structure bouger. Cela peut vite nous déstabiliser je peux vous l’assurer ! Je n’ai pas le vertige et le vide ne me fait pas peur mais pour le coup, je n’étais pas rassurée. Surtout quand tu lis le panneau au pied de l’escalier : Montée limitée à 8 personnes. Mais en fait il ne faut pas se poser 1000 questions ! La conception est très solide et a résisté aux vents les plus tempétueux de la région alors no panic ! On prend son courage à deux mains et on monte !

L’arrivée est sensationnelle. Vous regardez par terre, vos pieds, et les marches pour ne pas en louper une, et lorsque vous avez atteint la plateforme, que vous relevez la tête et que vous assistez à la plus belle vue de la ville… il n’y a pas de mot ! Quel panoramique sur tout le Bassin d’ Arcachon… C’est tout simplement magique. Jouez à repérer les endroits que vous connaissez : les toits de la place des Marquises, l’église de l’Aiguillon, l’ancien grand hôtel, l’île aux oiseaux, le Cap Ferret, les cabanes Tchanquées, les villas de la ville d’hiver…

Je vous conseille notamment d’y aller pour le coucher du soleil, qui rend le paysage encore plus féerique. Je vous laisse avec les images et n’oubliez pas que la montée est gratuite et sans danger.

 

Accès 

 Parc Mauresque : 19 allée Stora 33120 Arcachon

Belvédère : Passerelle Saint-Paul – Passage de l’Observatoire 33120 Arcachon

 

Ce que nous avons aimé 

 Le panoramique sur le bassin et la ville d’Arcachon

L’ascenseur qui permet l’accès au parc

Le parc pour un moment de détente

 

Informations 

L’entrée est gratuite pour le parc et le belvédère

Ouverture du parc :

Hiver de 08h00 à 19h30 / Eté de 07h00 à 22h00

Ascenseur, situé place du 8 mai, ouvert 7j/7

 

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire