Gala, Dali et Cachemire Lui

CACHEMIRE : CE (NOUVEAU) BEBE !

27 août 2017

Il y a un mois jour pour jour, j’offrais à Marie son cadeau d’anniversaire avec une semaine d’avance. Une petite boule de poil née le 17 mai. Elle avait donc deux mois et 9 jours au moment où Marie l’a vu pour la première fois. Joyeux anniversaire mon amour !

L’idée d’un chat

Comment m’est venu cette idée ? En fait, c’est ma sœur Aurélie qui m’a clairement orienté vers cette idée de cadeau. Nous étions au mois d’avril quand elle m’en a parlé pour la première fois. Cachemire n’était pas encore née. Elle m’a dit que la chatte de sa voisine attendait des petits et qu’ils seraient blancs puisque que les parents étaient blancs tous les deux. D’ailleurs le père n’est autre que Coco, le chat d’Aurélie. Lorsqu’elle m’a fait part de cette information, elle m’a également demandée si j’étais intéressé. Ma première réponse a été : « Pourquoi pas… » Mais je n’ai pas dis oui tout de suite car je voulais prendre le temps de réfléchir un peu. C’est tout de même un budget et surtout nous en avions déjà deux, Gala et Dali.

Dans les jours qui suivaient notre première conversation, je me suis rappelé que Marie rêvait d’un chat blanc et qu’elle était fan des Aristochats ! En plus de cela, je trouvais que c’était un beau cadeau pour ses 25 ans et que ça la surprendrait. J’en ai donc réservé un ou une auprès de la voisine de ma sœur. En plus coup de chance, ils étaient prévus pour mi-mai et elle voulait les donner qu’à partir de deux mois et demi ! Cela ne pouvait pas tomber mieux. C’était d’ailleurs très difficile de patienter jusqu’à début août car j’avais hâte de récupérer le bébé et de voir la tête de Marie quand elle le découvrirait !

Heureusement pendant ces deux mois et demi, Aurélie m’envoyait quelques photos. Je devenais fou en les voyant. Elle m’avait dis que je récupérerais une femelle. Qu’est ce qu’elle était mignonne. La plus belle des trois chatons. Il ne me restait plus qu’à préparer la surprise sans qu’elle ne se doute de rien. Je voulais qu’Aurélie soit présente car elle avait bien participé à ce projet. Nous avions donc préparé un plan pour que Marie n’oublie jamais ce moment. Bon nous avions une semaine d’avance car Marie est du 3 août mais tant pis, nous ne pouvions nous organiser autrement.

La découverte

Le 26 juillet, nous sommes sortis dans la matinée, faire quelques courses. A notre retour, Aurélie était censée être chez nous avec le bébé. Je lui avais laissé les clés volontairement. Marie ne se doutait évidemment de rien. Ce n’était pas facile de gérer d’un côté les courses et d’un autre la synchronisation avec Aurélie. Il fallait aussi que Marie n’ouvre pas le coffre car je venais d’acheter un panier et des croquettes pour le « futur » bébé. Mon dieu quel stress. Lorsque Aurélie m’a signalée qu’elle était à l’appartement, nous étions à la caisse. OUF ! Nous pouvions rentrés tranquillement. En se garant sur le parking, Marie se posait pleins de questions car je lui avais dis de ne pas regarder dans le coffre et de m’attendre pour rentrer dans l’appartement. Eh oui je voulais voir sa réaction. Elle m’a donc attendu en râlant.

Mais pourquoi je dois t’attendre ? C’est bien la première fois que tu me sors ça !

J’ai donc sorti les sacs de courses de l’ascenseur et puis je l’ai autorisée à rentrer chez nous. En quelques secondes elle a vu Aurélie et Ludo, son compagnon, dans le canapé. Sa réaction :

Mais qu’est-ce vous faites là ?

C’est seulement après, en inspectant le salon, qu’elle a vu le bébé. Aurélie l’avait mis dans un petit panier en jute sur la palette juste à côté de la télévision. A ce moment là, je lui ai dis « Joyeux anniversaire mon amour » et elle s’est mise à pleurer ! Elle m’a serré fort dans mes bras, puis est allée dans les bras d’Aurélie pour la remercier également. Cela n’a pas duré longtemps puisqu’elle est allée à la rencontre de son cadeau, qui s’était déjà planqué sous la palette et le tapis. Elle l’a ensuite pris dans ses bras en terminant sur un…

Mais tu es fou !

Le prénom

Au départ Marie voulait trouver un lien avec Gala et Dali. Vous vous souvenez ? Gala était la muse de Salvador Dali. Elle a donc trouvé sur Internet qu’ils avaient eu une fille ensemble ! Bon elle s’appelait Cécile, pas top pour un chat… Elle a oublié cette idée et s’est remise à chercher. Puis elle a trouvé plusieurs idées. Minnie, Mizu, Moli, Calice, Canette, Folie, Opy, Sassy, Sally, Praline, Peanut… Mais c’est sur Cachemire qu’elle a craqué. Mais alors pourquoi Cachemire ? Premièrement pour son poil blanc, long et soyeux. Deuxièmement parce qu’elle n’arrêtait pas de se cacher. C’était devenu notre passe-temps favoris à l’appart : « Trouver Cachemire ». Et enfin parce que ce prénom lui va plutôt bien.

En tous cas, ses maîtres l’ont très bien adopté et ils en sont complètement gaga. Elle parle, elle réclame des câlins, elle est joueuse… La chatte parfaite quoi ! Ou presque… Disons qu’elle veut marquer son territoire à certains endroits de l’appartement, n’en déplaise à ses maîtres. Mais son ronronnement leur fait vite oublier ses bêtises. Un vrai moteur quand elle est contente celle-là !

Allez, une dernière petite anecdote sur elle ! La nuit elle dort sur notre dos ou sur nos épaules. Trop chou non ?! Je vous laisse maintenant avec les photos !

 

Tu nous rends tellement gaga ♥ 

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire