En amoureux Mexique Voyage

ROAD TRIP AU MEXIQUE (PARTIE 3) – ENTRE VOLCAN ET PYRAMIDES

18 juillet 2017

Voici mon ultime article sur mon trip au Mexique. Il s’agit de mon dernier week-end là-bas. Nous sommes rentrés le vendredi de Puerto Vallarta en fin d’après-midi. Après une semaine incroyable passée sur la côte pacifique, nous voulions finir ces vacances en beauté. Au programme, volcan, pyramides et petite soirée le samedi soir entre amis.

Quel vendeur de rêve ce Fabien ! Ah il n’avait pas eu beaucoup de mal à me convaincre. Lorsqu’il m’a évoqué l’idée de grimper un volcan, cela m’a tout de suite motivé. Il s’agissait du « Nevado de Toluca« , situé à proximité de la vallée de Toluca. Bon dit comme ça… Il est généralement cité comme le quatrième plus haut sommet du pays. En plus de cela, il est entouré de deux lacs dont l’eau est de couleur cristalline. Deux points d’eau que l’on peut voir d’en bas mais que l’on peut également admirer du haut du volcan. Et pour cette journée, c’était l’idée. Grimper en haut du volcan pour avoir une magnifique vue sur ces deux lacs. Jusqu’ici tout va bien, nous nous sommes couchés tôt le vendredi soir pour être en forme le samedi. Eh oui, car réveil à 6h30 ! Nous ne devions pas traîner car plus de 2h00 de route nous attendaient…

Une journée en enfer

Départ à 7h30. Fabien a démarré la voiture et voilà que nous étions parti pour une belle expérience, enfin si tout se passait bien ! La première heure, c’était que de l’autoroute; pas de souci particulier, nous écoutions la musique pour se mettre en forme. En sortant de l’autoroute nous avons fait quelques kilomètres avant de nous arrêter faire une pause. Oui car la seconde partie du trajet était une seule et unique route qui allait nous mener au pied du volcan. Oh la la cette deuxième partie ! Quel calvaire. Nous roulions à environ 15km/h. La route était dans un état catastrophique. Il y avait des trous, des bosses, et ça grimpait forcément. Cela me rappelait un peu certaines routes corses que nous avions pu prendre avec Marie. Bref, nous allions voir quelque chose de tellement beau que ce n’était pas très grave. Mais c’était quand même très long. Cela faisait 2h que l’on roulait, et un détail nous avait échappé. Un détail qui avait une importance capitale pour que l’on passe une bonne journée. Nous nous étions même pas rendu compte qu’il ne faisait pas beau… Il faut le faire quand même. Il ne pleuvait pas mais c’était assez gris. Nous étions dans la voiture au chaud donc nous ne savions pas trop si dehors il faisait froid.

Mais c’est en arrivant, ENFIN, au pied du volcan que nous nous sommes rendus compte de la petite erreur que nous avions faite. En effet, nous étions vêtus comme deux frères qui allaient taper un foot en plein été. Sauf que ce n’était pas tout à fait la saison là-bas. Nous étions en short t-shirt et petite veste de survêtement. Et le pire, c’est qu’on ne voyait absolument rien, il y avait un brouillard qui nous empêchait de voir à plus de dix mètres. D’un côté, nous étions dégoûtés, car nous voulions absolument voir ce volcan, mais d’un autre côté la situation était tellement drôle que nous étions morts de rire. On se disait qu’il fallait attendre un peu et que le temps allait sûrement se lever. Enfin nous espérions car on se voyait mal faire demi-tour sans avoir rien vu. De temps en temps c’était un peu plus clair et ce qui était drôle, c’était de voir les gens habillés avec une tenue adaptée, c’est à dire le pantalon, doudoune, le bonnet, les gants etc. et nous à côté…

Quelques minutes plus tard et après s’être reposés en rabaissant les sièges au maximum, nous avons tenté une sortie. Mais en ouvrant ne serait-ce que la porte, un vent glacial nous a attaqué ! Nous avons été tellement surpris que nous avons tout suite refermé la porte. C’était pas gagné. Au final, nous sommes descendus de la voiture, nous avons pris le pique-nique qui était dans le coffre, puis nous avons marché. Mais il faisait tellement froid ! Enfin c’est surtout que nous n’étions pas assez habillés. Du coup, nous est venue l’idée de monter le volcan en courant ! Non ce n’est pas une blague. Nous avons fait 100 mètres et nous nous sommes arrêtés. Le froid ajouté à l’altitude c’était trop pour notre cœur et nos poumons pourtant sportifs. On se demandait vraiment ce qu’on faisait là, s’il fallait qu’on rentre ou qu’on insiste. On ne voyait toujours rien à plus de 30 mètres. Nous ne nous sommes pas découragés pour autant et avons continué à avancer tant bien que mal. Cela faisait tout de même du bien car c’était un peu comme un entraînement physique. Nous ne sommes pas montés jusqu’au volcan mais nous avons fini par arriver devant un des deux lacs. Avec le peu de visibilité que nous avions, c’était compliqué d’admirer la beauté du paysage, mais nous étions quand même fier de ce que nous avions fait.

La descente du retour fut un réel bonheur. Il était environ midi lorsque nous avons repris la voiture. La route catastrophique nous attendait. Au bout de celle-ci, nous nous sommes arrêtés sur une aire de jeu où nous avons pique-niqué. C’était assez agréable car il faisait un peu plus chaud et surtout le brouillard n’était plus là. Après avoir bien mangé, nous avons roulés un peu plus de 2h00 pour rentrer à la maison. Quelle journée, nous ne sommes pas prêt de l’oublier c’est certain !

Soirée entre potes

En rentrant du volcan, nous avons eu le temps de faire une bonne sieste car la rando et la route nous avaient un peu claqué. Le soir, Fabien avait convié des amis. Nous avons passé la soirée à la maison. J’avais amené des bonnes bouteilles de vin rouge à l’aller. On a pu les faire découvrir à ses amis mexicains. Ils ont adoré, normal ! Nous avons passé une très bonne soirée, à écouter de la musique, manger, boire et rigoler.

Dimanche, dernier jour

Pour ce dernier jour, je voulais consacrer au moins une heure dans un marché local afin de ramener des petits souvenirs de mon trip. Fabien connaissait un endroit pas loin de la maison qui correspondait à ce que je voulais. J’y ai acheté un cendrier artisanal pour la maison, un sac à main et un t-shirt pour Marie et ma petite nièce. Bon malheureusement je m’étais trompé sur la taille pour Marie. J’ai pas assuré sur ce coup-là. C’était quand un bon moment avec mon frère.

Dernière activité

Pour ma dernière après-midi au Mexique, nous sommes allés visiter le site archéologique et préhistorique de Teotihuacan. Un site qui contient certaines des plus grandes pyramides méso-américaines. C’était impressionnant de voir la taille de ces édifices. On se sent tellement ridicule à côté. Fabien était déjà venu admirer la beauté de ce site. Il tenait absolument à ce que je découvre cet endroit. Le site était envahi de touristes. Parmi les pyramides, certaines étaient évidemment plus grandes que d’autres mais l’une d’entre-elles était particulièrement immense. Et lorsque les gens montaient au sommet de celle-ci, ça faisait comme une fourmilière ! Au milieu des pyramides, il y avait une allée très longue et très large, ce qui permettait une bonne circulation malgré la foule. Dans cette allée, il y avait des petits commerçants qui essayaient de vendre leurs bricoles du coin. C’était assez amusant. Nous y avons passé environ 2h00 puis nous sommes rentrés à l’appartement.

Je remercie vraiment mon frère de m’avoir fait découvrir autant de belles choses. C’était un trip extraordinaire dans un pays incroyable.

  Pour relire mes précédents articles, l’arrivée sur Mexico et notre excursion sur la côte Pacifique, c’est juste ici!

 

Merci frérot pour ce superbe voyage et tous ces moments partagés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire